Ireland Nature Killarney
Inspiration

Coronavirus et confinement: comment éveiller sa conscience

Reading Time: 6 minutes

WorldTravelAble a récemment été publié dans cet article du blog anglophone Little Lost Travel, qui rassemble différents témoignages de personnes à travers le monde dans l’isolement pendant le confinement dû au Coronavirus COVID-19.

Cette situation n’est facile pour personne. Certaines histoires donnent de l’espoir, d’autres donnent des conseils. Mais le plus  surprenant c’est d’observer le pouvoir de notre imagination dans chacun d’entre nous face à cette épreuve.

Sans imaginer une seconde la situation à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui, j’ai  écrit un article l’année dernière offrant des idées pour voyager autrement.

Quand j’ai écrit cet article, je l’ai fait en pensant à tous ceux qui ne peuvent pas voyager pour une raison ou pour une autre, que ce soit une situation financière difficile, une maladie ou tout simplement par manque de temps.

En quoi pouvons-nous être reconnaissants pendant le confinement du Coronavirus?

Je suis une blogueuse de voyages et j’ai travaillé dans le domaine du tourisme pendant pratiquement toute ma vie d’adulte. Mais avant de travailler, je n’avais pas les moyens de voyager et ça a toujours été un rêve.

Je recevais souvent des cartes postales de mes amies au bord de la mer, au ski ou sur une île paradisiaque, pendant que je passais mes vacances à la maison.

J’ai gardé ces cartes et ces timbres comme de précieux souvenirs de voyages, des témoignages palpables du monde auquel je n’avais pas accès, comme si en les collectionnant, je pouvais matérialiser mon rêve. 

Et c’est ce qui a contribué à nourrir mon objectif et réussir ensuite à construire ma vie d’expatriée et de citoyenne du monde qui a eu la chance de visiter plusieurs pays d’Amérique, des Caraïbes, d’Asie, d’Afrique et évidemment d’Europe où je vis. Jetez un œil à ma section voyages pour vous inspirer!

Iguane pendant le voyage en Martinique avant le confinement du coronavirus
Iguane en Martinique


J’ai aussi réalisé à quel point nos écosystèmes étaient fragiles et les dommages que le tourisme de masse et notre modèle de croissance économique causaient à notre santé et celle de notre planète.

C’est pourquoi j’ai décidé de me concentrer davantage sur la santé, le bien-être, et les voyages responsables au cours de ces deux dernières années.

Avec cette épidémie de coronavirus, je pense que beaucoup d’entre nous se sont rendus compte que voyager était un privilège. Et beaucoup de choses que nous tenions pour acquises jusqu’à présent méritent en fait notre gratitude, comme la liberté ou prendre nos proches dans nos bras.

Repas dans une maison coréenne en 2019 avant le confinement du coronavirus
Retrouvailles avec mon amie coréenne 17 ans plus tard


Pourquoi je n’étais pas sûre de vouloir participer à cet article de témoignages sur le confinement?

J’ai hésité avant de participer car je suis bien consciente de la souffrance que le Coronavirus fait subir autour de nous.

Je ne l’ai pas écrit de manière innocente. Je sais qu’il y a un tas de gens qui sont morts, sont seuls, ou même pas autorisés à parler à leur famille ou à les embrasser une dernière fois. C’est cruel.

Les effets indésirables du confinement obligatoire du Coronavirus

Il y a ensuite toute la problématique des dommages collatéraux dû au confinement du Coronavirus à prendre en compte…

Je sais que le foyer n’est pas toujours un endroit sûr pour de nombreux enfants et femmes maltraités du monde entier. Je sais que certaines personnes n’ont même pas de maison.

Je connais les difficultés économiques auxquelles sont confrontées tant de familles.

Je connais l’impact psychologique auquel sont confrontés les personnes seules ou les personnes atteintes d’une maladie.

C’est évident, le confinement obligatoire dû au Coronavirus actuel a de nombreux effets négatifs pour de nombreux groupes de personnes.

Les risques du non confinement

Et puis je pense aussi à la lutte de toutes les professions en première ligne. Celles qui n’ont pas la possibilité de rester confiner.

Je ne parle pas uniquement du personnel hospitalier, mais aussi de toutes les professions auxquelles nous accordons parfois peu de valeur, comme le personnel de nettoyage, de supermarchés, le personnel de livraison, les chauffeurs de camion, les éboueurs, et j’en passe. Dans des jours comme aujourd’hui où beaucoup d’entre nous ont la chance de pouvoir rester à la maison ou faire du télétravail, ce sont ces gens qui sont les vrais héros…

Je sais tout ça…
Et c’est peut-être pour cela que je voulais participer.

Pourquoi j’ai finalement décidé de participer

Je voulais rappeler à la partie de la société comme moi qui a la chance de ne pas avoir à travailler à l’extérieur, que nous devrions être reconnaissants.

Télétravail en mode confinement coronavirus
Télétravail l’été dernier


C’est évidemment une période difficile. Et ce n’est pas la même chose pour une personne qui vit seule ou à plusieurs dans un petit studio, ni pour quelqu’un qui vit dans un logement avec une belle vue, un balcon ou un jardin.

Ce confinement du coronavirus nous rappelle également les énormes différences entre les pays et les écarts entre les statuts sociaux.

Mais je voulais mettre l’accent sur ces choses qui m’aident à me lever le matin. Soudain, on nous dit ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas, et cela détermine nos droits à consommer certains biens ou non.

Malgré le caractère tragique de la situation, je crois vraiment qu’on peut toujours tirer des leçons de chaque crise.

Nous ne sommes pas toujours en mesure de le voir, parce que nous sommes en plein dedans – dans une détresse psychologique et/ou physique. Et pourtant, je suis persuadée qu’on peut toujours apprendre de toutes les situations de la vie.

Dans mon cas, ça m’a rappelé…

  • qu’on pouvait profiter des petites choses de la vie.
  • qu’il y avait une différence entre nos besoins et nos désirs.
  • que nous sommes tellement habitués à vivre à cent à l’heure qu’il est difficile de rester tranquille…

Et ne vous méprenez pas, moi aussi je suis inquiète! Surtout pour les personnes que j’aime qui sont encore malades à cause du Coronavirus aujourd’hui, ou pour celles que je connais qui sont fragiles et font un confinement strict pour éviter d’être contaminées…

Quand notre état de santé reflète celui de notre planète et de ses animaux

Une autre chose importante pour World Travel Able, c’est la prise de conscience que cette pandémie est étroitement liée à la façon dont nous consommons et maltraitons notre planète et ses habitants…

Si ce nouveau Coronavirus provient réellement d’ un marché d’animaux sauvages, comme on le suspecte aussi pour d’autres comme le H1N1, Ebola, etc., on prend conscience que nous sommes nous-même à l’origine du problème. Pourquoi laisse-t-on ces marchés d’animaux sauvages se dérouler? Et d’ailleurs, comment est-il possible que les vendeurs puissent facilement se procurer ce type d’animaux sauvages?

L’une des principales raisons pour lesquelles les zoonoses apparaissent, comme l’ont déclaré Greenpeace dans cet article et par de nombreux scientifiques, est que les animaux sauvages perdent leur habitat, soit en raison de la déforestation, du changement climatique, de la biodiversité ou des incendies de forêt.

Tant que nous nions la possible corrélation entre la façon dont nous traitons notre planète et l’apparition de virus comme ce coronavirus, les pandémies (et les confinements) seront plus fréquents.

Les leçons à tirer de cette crise

L’impact environnemental

De la même manière que tous les pays ont été touchés par ce virus, nous devons tous nous rassembler en tant que communauté mondiale et comprendre que nous devons protéger notre environnement, faune et flore.

La santé de notre planète a un impact sur la nôtre et notre résilience sera la clé pour surmonter ce problème.

L’impact médiatique

Nous devons nous sensibiliser. Il faut également être conscient de la façon dont les journalistes rapportent l’information. Nous devons nous approprier ce que nous lisons, comprendre les conflits géopolitiques et comment nous risquons d’être manipulés par les médias.

On croit souvent qu’Elon Musk ou Bill Gates sont des héros, alors que l’un ne fait que délocaliser la pollution (avec ses voitures électriques, et pas si écologiques) vers les pays les plus pauvres, ce qui est selon lui un excellent moyen de lutter contre le changement climatique et, en en même temps, il pollue l’espace avec des satellites 5G, et l’autre soutient les OGM et les pesticides de Monsanto pour soit disant lutter contre la faim en Afrique, alors qu’elle tue les sols et les animaux qui en dépendent, ainsi que la biodiversité.

Comment pouvons-nous être aussi aveugles? Nous devons vraiment nous réveiller et arrêter d’être pris pour des imbéciles.

L’impact sociétal

Arrêtons de croire que le rêve américain est de posséder une maison qu’il faudra payer toute notre vie, ou de posséder une voiture que nous ne pouvons même pas nous permettre.

Arrêtons de parcourir le monde à vitesse grand V, fiers de cocher tous ces endroits du monde que vous avons visités sur une carte à gratter, sans prendre le temps d’apprécier ce que chaque endroit a à offrir.

Arrêtons de consommer de la viande à chaque repas, polluer nos océans avec du plastique, et croire que la technologie nous sauvera, alors qu’elle contribue en fait à plus de 4% des émissions de CO2, deux fois plus que l’industrie du transport aérien…

Nous devons revoir nos priorités, arrêter de courir après une croissance infinie sur une planète finie… Arrêter d’agir comme des enfants gâtés qui confondent ce dont ils ont réellement besoin avec les jouets dont ils pensent avoir besoin…

Mais ceci fera l’objet d’un autre article dont je parlerai de tout ça en profondeur!

Consultez l’article qui rassemblent différentes histoires de confinement dans le monde, sur le site de Little Lost Travel ci-dessous!

Je vous laisse consulter cet échantillon d’histoires intéressantes (en anglais), principalement sur la gratitude malgré cette situation stressante. Et ce que j’ai trouvé intéressant aussi, c’est de voir comment certains pays ont réussi à contrôler l’épidémie grâce à leur préparation et leurs habitudes. Alors que nous avons été complètement dépassés par les événements dans la plupart des pays d’Europe.

Ces témoignages mettent aussi en lumière le meilleur de nous-mêmes.

Que ce soit la façon dont nous aidons notre communauté, ou tout simplement la reconnaissance d’être entourés de nos famille, même si la taille de notre foyer est réduite.

Découvrez ces histoires de quarantaine ci-dessous!

Et n’hésitez pas à partager votre propre expérience de confinement dans les commentaires!

https://littlelosttravel.com/international-self-isolation-stories/
Please follow and like us:
error20
fb-share-icon20
Tweet 20
fb-share-icon5

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook20
LinkedIn
Share
Lorem ipsum at consectetur vulputate, adipiscing ut leo facilisis