Ifaty Beaches Madagascar
Voyages

Madagascar: Découvrez un pays des plus remarquables

Reading Time: 5 minutes

Madagascar est un pays unique, de part sa localisation géographique et le fait que ce soit une île. 

Travel Blogger of the Year

Pour moi, ça veut dire plus que ça: c’est la terre de mes ancêtres maternels. Et puis surtout, mon grand-père, une figure importante dans son pays dont je parlerai bientôt, et qui nous a quitté il y a juste un an… 

C’est pour cette raison que quand j’ai décidé de participer à un concours sur Terra Incognita qui demandait d’écrire sur notre endroit préféré sur Terre, j’ai tout de suite pensé à Madagascar.

C’était aussi une façon de lui rendre hommage. 

Comme l’article était en anglais, je vous le traduis ici, en espérant vous faire découvrir ce bijou de l’Océan Indien !

Enfants de Madagascar

Madagascar est l’un des endroits les plus surprenants et préservés de la planète, mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle c’est mon endroit préféré! La gentillesse de ses habitants et ses paysages d’une nature exceptionnelle en font le voyage d’une vie!

Comment je connais Madagascar

Ma mère est née à Madagascar, c’est forcément un avantage! Surtout quand on souhaite voyager hors des sentiers battus, bien que Madagascar en soi reste une destination originale, le nombre de voyageurs étant encore très faible en 2020, et la nature étant encore préservée dans de nombreux sites.

J’ai visité Madagascar pour la première fois quand j’étais bébé, et j’ai grandi en voyant les photos de ce voyage. Ces images m’ont captivée pendant des années ! Chaque fois que je voyais un avion, je pensais à mes grands-parents, à des milliers de kilomètres !

Et après avoir supplié mes parents d’y aller, je suis finalement partie avec mes grands-parents quand j’avais 6 ans. 

zebus in Madagascar
Zebus à Madagascar

Et laissez moi clarifier une chose : le pays n’a rien à voir avec le film du même nom ! Vous n’y trouverez ni lions ni girafes !

Mes premières impressions sur Madagascar

Imaginez ce qui se passe dans la tête d’une fillette de 6 ans venue d’Europe occidentale lorsqu’elle découvre Madagascar pour la première fois !

D’abord, j’étais sous le choc. Je n’avais jamais vu autant de pauvreté. Ma mère avait décrit son pays d’une façon qui laissait entendre que c’était un pays riche.

«De grandes avenues fleuries», disait-elle avant d’y retourner, pour décrire sa ville natale, Tuléar, alors que je ne voyais que de la terre battue sous mes pieds, et aucune fleur à l’horizon.

Elle n’était pas revenue depuis le début des années 70 et beaucoup de choses avaient changé depuis l’indépendance.

Et puis ensuite, bizarrement, Madagascar était exactement comme ce que je m’étais imaginé de l’Afrique: une terre rouge feu, sauvage, brûlante, désordonnée, et chaleureuse à la fois.

J’avais donc un sentiment partagé.

De la même façon que je me sentais appartenant à cette Terre, mais que les Malgaches m’appelaient «vazaha» (ce qui veut dire l’étranger blanc en quelque sorte…).

Ce que vous devez savoir sur Madagascar

Bien que j’aime ce pays, il faut se préparer à partir à l’aventure.

Madagascar est souvent plus grande que ce qu’on s’imagine, surtout si vous considérez que les routes sont généralement en mauvais état et parfois impraticables pendant et peu après la «saison des cyclones», qui a lieu de Janvier à Avril à peu près.

Comme il s’agit d’un grand pays, vous devez vous concentrer sur une seule région à la fois. Le “slow travel” ou voyage lent est une pratique évidente ici! Et c’est d’ailleurs une bonne chose, car cela vous permet d’être en contact avec la nature et les habitants.

Carte de Madagascar sculptee
Madagascar wooden carved map

Madagascar a toutes sortes de paysages et donc toutes sortes de conditions météorologiques. Si vous y allez pendant l’hiver malgache de juin à août environ, cela ne veut pas dire qu’il fait froid partout. Il peut faire très chaud sur la côte!

De toute évidence, un pays pauvre a quelques inconvénients.

Le délestage, c’est à dire les coupures d’électricité et d’eau, la pénurie de médicament, et le service médical limité ne m’ont pas empêchée d’y aller. Il faut aussi être très prudent avec les aliments et boissons. 

Une partie de ma famille maternelle vit toujours là-bas, donc j’y suis allée et vous savez quoi? J’y suis retournée, y compris l’année dernière.

Pourquoi j’aime Madagascar

Maintenant, laissez-moi vous dire pourquoi je continue de revenir, même si ce n’est pas le pays le plus confortable pour voyager, surtout quand vous avez des difficultés de santé comme moi…

Madagascar est tout simplement magique!

Tout est différent et surprenant !

Arbres, bord de mer, faune, rizières, cuisine… ne sont que quelques exemples de ces choses qui vous impactent en voyages.

L’arbre originaire de Madagascar – le baobab – est mon préféré sur Terre! Saviez-vous que sa croissance peut prendre 50 ans pour arriver à sa taille définitive? Mais une fois ce seuil atteint, il peut vivre pendant des siècles!

C’est aussi l’un des peuples les plus gentils que j’ai rencontrés! Et ce n’est pas parce que je suis à moitié de là-bas que je dis ça! Les Malgaches sont toujours souriants et amicaux.

Les destinations que j’aime le plus à Madagascar

Toliara est l’une de mes favorites. Pourquoi ? Parce que j’aime le temps estival, j’adore les baobabs comme mentionné précédemment, et la mer.

Il y a beaucoup d’arbres endémiques que vous pouvez découvrir à l’arboretum d’Antsokay. Tuléar est aussi relativement proche du magnifique parc Isalo où la nature et la faune sont à couper le souffle! Les lémuriens sont si uniques! Je ne trouve pas les mots pour décrire cette créature authentiquement malgache!

Lémurien de Madagascar
Lémurien de Madagascar

L’avantage d’aller à Toliara (ou Tuléar) est que cela se trouve au sud-est, donc quand vous atterrissez dans la capitale, Antananarivo (ou Tana, c’est plus facile!), qui est située au cœur du pays, vous avez l’opportunité de faire l’une des routes les plus pittoresques du pays! Il suffit de chercher un chauffeur privé et de visiter tout ce qui se trouve en chemin comme les régions d’Antsirabe ou de Fianarantsoa.

Par contre, quand je compare ma dernière visite avec ma première fois il y a environ 30 ans, je peux voir le mal que la cupidité humaine fait à la nature… J’espère donc que les gens apprendront à conserver leur territoire si unique et donc si précieux!

Sur un plan plus positif, j’ai constaté que les pratiques de voyage responsables se développent, ce qui me donne de l’espoir pour l’avenir de la terre de mes grands-parents!

Et croyez-le ou non, vous ne serez plus jamais le même après avoir découvert la quatrième plus grande île de la Terre!

Vous voulez en savoir plus sur Tuléar, Madagascar? Lisez cet article sur l’arbre sacré de Miary et suivez notre page Facebook et Instagram, où j’ai publié de nombreuses photos de mon dernier voyage!

Cet article était publié sur Terra Incognita en anglais pour donner plus de visibilité à notre blog qui vise à promouvoir les voyages authentiques et respectueux de l’environnement, tout en se préoccupant des voyageurs et de leur intégration, quel que soit leur état de santé.

Si vous voulez nous aider avec notre projet, n’hésitez pas à diffuser cette publication, et à laisser un commentaire pour aider notre communauté à améliorer leur pratique de voyages responsable, ainsi qu’à leur donner des conseils pour que leur voyage soit plus accessible.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon20
Tweet 20
fb-share-icon5

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook20
LinkedIn
Share
felis Donec ut tempus fringilla quis dapibus commodo felis porta. et,